EduSpot : des objectifs revus à la baisse pour le plan numérique

Le 8 mars dernier au Palais des Congrès, la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a profité du lancement du salon EduSpot pour faire plusieurs annonces. Il en ressort que les objectifs initiaux du plan numérique sont loin d'être atteints...

Dans son discours, Najat Vallaud-Belkacem a mis à jour les objectifs du plan numérique pour l'éducation. (Photo : YC)

Il y avait foule dans l'amphithéâtre du Palais des Congrès ! Pour sa toute première édition, le salon EduSpot a attiré de nombreux professionnels de l'enseignement autour d'une thématique on ne peut plus actuelle : le numérique dans l'éducation. C'est ainsi que le mercredi 8 mars, la ministre Najat Vallaud-Belkacem a prononcé un discours d'une vingtaine de minutes au cours duquel plusieurs annonces ont été faites. L'occasion de dresser à mi-parcours un bilan du "plan numérique pour l'éducation".

« Nous venons d'examiner les premiers résultats de l'appel à projets ''collèges numériques'', a expliqué la ministre derrière son pupitre. Nous savons ainsi que 221 collèges et 239 écoles supplémentaires s’engagent dans le plan numérique. Notre objectif pour la rentrée 2017 est d’atteindre 50% de collèges connectés sur l’ensemble du territoire. (…) Les indications qui nous remontent actuellement des départements me laissent penser que ces 50% seront bien atteints pour la rentrée prochaine. » Des chiffres lancés avec enthousiasme mais qui n'en demeurent pas moins en net recul par rapport aux prévisions qui avaient été formulées fin 2015. À l'époque, il était question d'équiper non pas 50% mais 70% des collèges à la rentrée 2017...

L'officialisation de la ''charte de confiance'' n'a pas eu lieu

Malgré tout, la ministre a préféré insister sur les perspectives offertes par un nouvel appel à projets. « J’ai le plaisir de vous annoncer que l’appel à projets ''Écoles numériques innovantes et ruralité'' a été validé et sera très prochainement publié. Sept départements devraient ainsi s’engager pour la totalité de leurs collèges avec ce dispositif spécifique à la ruralité. » Un appel à projets qui accompagnera celui déjà existant, ''Collège numérique et innovation pédagogique''. « Ce sont au total plus de 600.000 élèves qui devraient être équipés à la prochaine rentrée scolaire », a précisé Najat Vallaud-Belkacem.

Le salon EduSpot devait aussi marquer l’officialisation de la ''charte de confiance'', un document que la ministre avait annoncé il y a plus d'un an. Ce texte vise à offrir aux utilisateurs de services numériques éducatifs un regard plus précis sur l'utilisation qui est faite de leurs données personnelles. Toutefois, la charte n'était toujours pas prête au moment du lancement du salon et n'a donc pu être signée par aucun des exposants. « La CNIL est aujourd’hui saisie de ce texte, a expliqué la ministre. À terme, il nous donnera les moyens d’anticiper les évolutions d’un secteur dont le dynamisme est évident. » Entre objectifs non tenus et officialisation reportée, c'est donc un bilan en demi-teinte qu'a dû dresser Najat Vallaud-Belkacem...

Commentaires