Articles

Débat : le redoublement est-il une bonne chose ?

Alors que Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l'Éducation nationale, a annoncé vouloir restaurer le redoublement dès la rentrée prochaine, les questions autour de son utilité reviennent sur la table.

Va-t-on de nouveau pouvoir conjuguer le verbe ''redoubler'' au présent ? Avec son projet présenté aux syndicats enseignants le 8 juin dernier, Jean-Michel Blanquer a marqué sa volonté d'infléchir la politique éducative jusque là conduite par Najat Vallaud-Belkacem. Le nouveau locataire de la rue de Grenelle entend, entre autres, revenir sur le décret pris par sa prédécesseure en novembre 2014, lequel entérinait le caractère « exceptionnel » du redoublement. Selon lui, le redoublement doit redevenir possible afin de personnaliser au mieux le parcours des élèves. « Ça ne sert à rien de se voiler la face quand il y a un problème et que le redoublement peut-être utile », expliquait-il notamment dans une interview accordée à RTL.
>> Découvrez Kwyk, le site…

Jean-Michel Blanquer présente ses premières mesures

L'avenir de l'école se trouve-t-il vraiment en Asie ?

Qui est Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l'Éducation nationale ?

Le Grand Est expérimentera le « lycée 4.0 » dès la rentrée

Présidentielle 2017 : le programme des principaux candidats pour l'éducation

Présidentielle 2017 : le programme de Hamon en matière d'éducation

Présidentielle 2017 : le programme de Le Pen en matière d'éducation

Présidentielle 2017 : le programme de Mélenchon en matière d'éducation

Présidentielle 2017 : le programme de Macron en matière d'éducation

Présidentielle 2017 : le programme de Fillon en matière d'éducation

EduSpot : des objectifs revus à la baisse pour le plan numérique

Eugenia Cheng : « Il faut relier les maths à la vie réelle »

Présidentielles 2017 : les enseignants tournent le dos au PS et regardent vers Macron

Enseigner l'utilisation de la calculatrice ou enseigner avec la calculatrice ?